• Retrecir le texte |
  • Agrandir le texte |
  • Imprimer |
  • Envoyer |

Toutes les actualités

[17/04/14] Publication du rapport "Pour un redressement des finances publiques fondé sur la confiance mutuelle et l'engagement de chacun"

Le rapport « Pour un redressement des finances publiques, fondé sur la confiance mutuelle et l’engagement de chacun », établi par Martin Malvy (ancien ministre, Président du Conseil régional Midi-Pyrénées) et Alain Lambert (ancien ministre, Président du Conseil général de l’Orne) a été remis le 16 avril 2014 au Président de la République.

Ce rapport a été rédigé avec l’appui de l’Inspection générale des finances (Jérôme Fournel, Adrienne Brotons), de l’Inspection générale des affaires sociales (Jean-Louis Bonnet, Dominique Barella, Jérôme Clerc) et de l’Inspection générale de l’administration (François Langlois, Noémie Angel).

[28/01/14] Publication du rapport "Evaluation du dispositif NACRE"

Le ministre de l'économie et des finances et le ministre du travail, de l’emploi, de la formation et du dialogue social ont chargé, par lettre de mission le 24 avril 2013, l'inspection générale des affaires sociales et l'inspection générale des finances d'une mission conjointe d’évaluation du dispositif d’aide publique à la création d’entreprises par les demandeurs d’emploi NACRE (Nouvel Accompagnement pour la Création et la Reprise d’Entreprise). Ce dispositif, entré en vigueur le 1er janvier 2009, offre, chaque année, à environ 20 000 chômeurs créateurs d’entreprise, un service d’accompagnement réalisé par des opérateurs locaux conventionnés par l’État et, pour environ la moitié d’entre - eux, l’accès à un prêt à taux zéro financé sur une ressource de fonds d’épargne par la Caisse des dépôts et consignations.

Les deux ministres souhaitaient que, dans le cadre d’une évaluation demandée par le Parlement en 2012, la mission puisse mesurer la pertinence et l’efficacité du mécanisme de financement du dispositif NACRE et, de manière plus générale, évaluer les bénéfices économiques et sociaux de NACRE en termes de retour à l’emploi de ses bénéficiaires et de pérennité des entreprises créées.
 

 

 

 

[27/01/14] Publication du rapport de la mission d'appui à l'évaluation MAP de la réforme de la maîtrise d'ouvrage et maîtrise d'oeuvre des monuments historiques

Une évaluation de la réforme de la maîtrise d'ouvrage et de la maîtrise d'oeuvre des travaux sur les monuments historiques a été engagée en 2011 par la direction générale des patrimoines (DGP) au sein d'un Observatoire associant les acteurs concernés et a été inscrite au programme de la modernisation de l'action publique (MAP).

A la demande du ministère de la culture et de la communication, il a été décidé par le CIMAP qu'une mission d'appui serait confiée aux services de l'Inspection générale des affaires culturelles et de l'Inspection générale des finances.

Cette mission a reçu pour mandat de formuler un diagnostic et des propositions sur les moyens de mesurer et améliorer l'efficience des interventions de l'Etat relatives aux travaux concernant les monuments historiques et le rythme d'engagement et de paiement des interventions budgétaires déconcentrées à la suite de la réforme.

 

 

 

[3/01/14] Publication du rapport "L'apport de la culture à l'économie en France"

Le ministre de l'économie et des finances et la ministre de la culture et de la communication ont chargé, par lettre de mission le 17 juin 2013, l'inspection générale des affaires culturelles et l'inspection générale des finances d'une mission conjointe sur les agrégats économiques de la culture.

Les deux ministres souhaitaient que la mission puisse permettre de mieux mesurer le poids de la culture dans l'économie et déterminer les leviers d'action permettant d'utiliser pleinement le potentiel de croissance des industries culturelles et créatives.

 

 

 

[13/12/13] Publication du rapport "un partenariat pour l'avenir : 15 propositions pour une nouvelle dynamique économique entre l'Afrique et la France"

Ce rapport a été rédigé à la demande du ministre de l'économie et des finances, par cinq personnalités françaises et franco-africaines du monde politique et économique avec l'appui d'une équipe composée d'un membre de la direction générale du Trésor, de l'Agence française de développement et de l'Inspection générale des finances.

Il propose de bâtir un nouveau partenariat économique basé sur une relation d'affaires avec le continent africain, en particulier avec les pays au Sud du Sahara.

Le rapport émet quinze propositions pour créer une nouvelle dynamique économique entre l'Afrique et la France, qui s'ancre dans un changement de perception et d'attitude de la France à l'égard de l'Afrique, des Africains et des Franco-africains et s'appuie sur la promotion d'intérêts économiques réciproques.

Il suggère de créer une Fondation franco-africaine publique/privée qui portera et incarnera ce changement.

 

 

[29/11/13] Publication du rapport "Assurance-emprunteur"

Par lettre en date du 2 août 2013, le ministre de l'économie et des finances a confié à l'Inspection générale des finances une mission d'évaluation des impacts d'une proposition d'origine parlementaire visant à créer un droit de résiliation et de changement du contrat d'assurance-emprunteur en cours de prêt.

Outre l'étude d'impact de cette proposition, le ministre a demandé à la mission d'examiner d'autres options de réforme permettant d'exercer une pression à la baisse sur les prix.

La mission a limité le périmètre de ses investigations à l'assurance-emprunteur liée aux contrats de prêts immobiliers qui représentent l'essentiel de ce marché.

 Le rapport 
 Les annexes

 

[21/11/13] Publication du rapport sur la mission d'évaluation de la politique de soutien au sport professionnel et des solidarités avec le sport amateur

Par lettre en date du 11 février 2013, adressée à la ministre des Sports, de la jeunesse, de l’éducation populaire et de la vie associative, le Premier ministre a désigné la politique de soutien au sport professionnel parmi les politiques publiques devant faire l’objet d’une évaluation, selon les objectifs fixés par le comité interministériel de modernisation de l’action publique du 18 décembre 2012.

Le ministre de l’intérieur, la ministre des sports, de la jeunesse, de l’éducation populaire et de la vie associative et le ministre délégué au budget ont saisi en février 2013 les inspections générales de l’administration, des finances, et de la jeunesse et des sports pour la réalisation de cette mission d’évaluation.

  


 
 

[23/10/13] Publication du rapport sur l'affectation et la mobilité des fonctionnaires sur le territoire

En application des décisions du Comité interministériel pour la modernisation de l'action publique (CIMAP) du 18 décembre 2012, les trois inspections générales interministérielles (IGF, IGA, IGAS) ont été chargées d'une mission d'expertise visant à "définir les leviers opérationnels d'une amélioration de la mobilité des fonctionnaires sur le territoire, dans et entre les trois fonctions publiques, en particulier dans les régions, départements ou les zones rurales et urbaines peu attractifs".

La mission a tout d'abord cherché à réaliser un état des lieux de la mobilité;

Elle a ensuite identifié les obstacles et dressé un bilan de l'efficacité des outils mis en place;

Elle a enfin cherché à dépasser les logiques d'outillage juridique, financier et statutaire en proposant quatre scénarios qui peuvent être combinés.

 

 

 

[15/10/13] Publication du rapport sur le rapprochement entre le Secrétariat général du comité interministériel des villes (SG-CIV) et l'Agence pour la cohésion sociale et l'égalité des chances (ACSé)

Par lettre en date du 11 mars 2013, le Premier ministre a demandé à quatre inspections générales de conduire une mission de rapprochement entre le Secrétariat général du comité interministériel des villes (SG-CIV) et l'Agence pour la cohésion sociale et l'égalité des chances (ACSé).

A l'issue de ses investigations et de nombreux entretiens, la mission est arrivée à la conclusion que la meilleure manière d'atteindre l'ensemble des objectifs fixés était de créer une direction d'administration centrale regroupant de manière adaptée les missions actuellement remplies par le SG-CIV et l'ACSé.

Il s'agira d'une solution permettant de renforcer  la capacité stratégique et opérationnelle de l'Etat et ne modifiant ni les principes ni l'architecture de la politique de la ville.

 

 

 

[27/09/13] Publication du rapport Responsabilité et performance des organisations - 20 propositions pour renforcer la démarche de responsabilité sociale des entreprises (RSE)

Le rapport au Gouvernement français intitulé "Responsabilité et performance des organisations" fait suite à plus de 200 auditions et il expose les leviers d'évolution et de diffusion de la responsabilité des entreprises (RSE) dans l'économie et la société.

 Pour réussir à faire de la responsabilité globale des entreprises, des organisations et des administrations publiques un levier de performance durable, la mission a identifié quatre défis clés pour la RSE à l’horizon 2020 : crédibilité des démarches engagées, échelle d’analyse et de niveau de mise en oeuvre des politiques RSE, accélération du rythme de changement et mobilisation ambitieuse des parties prenantes. Ces défis prennent place dans un contexte de renouveau des initiatives publiques, marqué par les conférences sociales de 2012 et 2013, la conférence environnementale de 2012, la conférence sur la transition énergétique de 2013 et par la création, début 2013, de la Plateforme RSE. Ce rapport identifie 20 enjeux auxquels répondent des convictions et propositions à destination des pouvoirs publics et des praticiens. Le travail a été réalisé avec l’objectif de procurer aux parties prenantes des informations, des outils pratiques ou des orientations méthodologiques leur permettant de faire de la RSE un enjeu du dialogue social.

   

 

 

Calendrier

<< avril 2014 >>

L M M J V S D
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930